Jouer de son arsenal managérial pour motiver   20 avril 2010

Yves de Montbron anime Force 9, cabinet de conseil en management. Il livre ici les grands principes de la motivation d’une équipe.

Question : Comment définiriez-vous les grands axes de la motivation, aujourd’hui ?

Yves de Montbron : La motivation en entreprise s’appuie sur deux facteurs clés. Le premier, le facteur organisationnel, c’est une organisation motivante. Une ossature claire et connue rassure les collaborateurs. L’organisation hiérarchique , par exemple, doit être définie, les systèmes de promotion transparents, etc.

Le second point concerne le relationnel. Cela va se traduire par une certaine proximité entre collaborateurs et managers, des actions de communication (réunions, entretiens individuels, etc.), et surtout par une ambiance, qu’elle soit familiale, technologique, basée sur l’émulation ou autre chose. Il n’y a rien de pire qu’une entreprise sans ambiance dans laquelle les collaborateurs ne se sentent pas membres d’une même famille.

Evidemment, il faut constamment mêler organisationnel et relationnel.

Question : Quand on évoque la motivation, on pense tout de suite à la rémunération. Cet aspect est-il toujours aussi prédominant ?

Yves de Montbron : La rémunération est certes le facteur le plus visible de la motivation. Elle incarne la matérialisation de la reconnaissance de l’entreprise à la contribution du collaborateur. Pourtant, il ne faut pas oublier que la rémunération n’est qu’un outil de l’arsenal managérial. Outre les systèmes de rémunération, l’entreprise peut jouer sur la communication interne, la valorisation individuelle, la délégation, l’organisation de séminaires, de conventions, les possibilités d’évolution, la reconnaissance, etc. Il ne faut pas oublier que tout être humain marche aussi à l’affectif.

Question : La formation ne fait-elle pas aussi partie de cet arsenal managérial ?

Yves de Montbron : La formation est un outil qui fait grandir les collaborateurs de l’entreprise, qui leur permet d’enrichir leurs connaissances, leurs savoir-faire. C’est aussi une façon pour l’entreprise de dire à ses collaborateurs qu’elle les apprécie, qu’elle a besoin d’eux. C’est un véritable acte de management porteur de sens.

Mais quand la formation est mal vendue par la direction, les salariés peuvent la percevoir comme une punition. Il faut savoir mettre la formation en scène.

Question : Comment expliquer aujourd’hui, les difficultés de certaines entreprises à fidéliser leurs équipes ?

Yves de Montbron : Dans certaines entreprises, on voudrait créer une dynamique de motivation de façon rapide et efficace. Mais c’est impossible. Il faut du temps pour apprivoiser quelqu’un. En voulant faire des économies de temps, les entreprises génèrent chez leurs collaborateurs un attachement plus artificiel.

Ce qui motive l’individu, c’est de s’épanouir et d’être rassuré quant à la pérennité de sa société.

Question : Est-ce que la taille de l’entreprise entre aussi en compte dans les stratégies de motivation ?

Yves de Montbron : On ne peut pas le nier : les grandes entreprises ont entamé une réflexion importante sur la gestion prévisionnelle des ressources humaines. Elles ont entrepris de fidéliser leurs collaborateurs parce qu’elles se sont rendu compte que le recrutement et la formation sont des processus longs et coûteux. Les grands comptes vont ainsi baser leur motivation sur des systèmes de rémunération, de promotion en interne, d’avantages divers.

Les PME ont des systèmes moins normés, mais cela ne veut pas dire qu’elles motivent mal leurs équipes. Elles vont généralement miser sur le relationnel, la culture d’entreprise, la fierté d’appartenance à une société. Il peut aussi s’agir d’une forme d’attachement à un dirigeant charismatique.

Si le thème de la motivation vous intéresse, téléchargez un ebook gratuit sur www.manager-motiver.com

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Comment cultivez-vous la motivation dans votre entreprise ?

Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »
.

Tags : , , ,
Cette entrée a été publiée le mardi 20 avril2010 à 13 h 57 min, et rangée dans Management, Motivation. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 3 837 fois

Aucune réponse

Laisser un commentaire