Savoir-faire innovants : le couple méthodes et outils   25 février 2020

Dans un environnement économique fortement concurrentiel, l’innovation est considérée par bon nombre de dirigeants comme un véritable défi à relever et un levier de motivation des équipes.

Cesser d’innover, c’est reculer, c’est aussi, tôt ou tard, disparaitre.

Il est souvent constaté que la définition et la mise en place d’une démarche innovante rencontre de nombreux obstacles et des freins au changement.

Quel que soit le secteur d’activité concerné, du secteur privé ou du secteur public, les principales difficultés proviennent des risques liés :
– aux aspects économiques inhérents aux activités conduites par l’organisation,
– aux ressources disponibles dans l’exercice de leurs métiers,
– aux compétences requises pour conduire les projets innovants,
– au manque de synergie entre les entités en charge des services rendus aux clients,
– aux dysfonctionnements constatés avec les fournisseurs malgré la volonté de mettre en place une véritable alliance stratégique avec les partenaires.

En se basant sur les expériences d’un groupe de travail MINEFI/CICF, il a été défini un modèle d’innovation qui donne corps aux missions de conseil conduites au profit des organisations clientes, pour mettre en place une démarche d’innovation pertinente et personnalisable à leur taille et à leurs spécificités majeures.

QUELLES SONT LES PRINCIPALES FINALITÉS DU MODÈLE D’INNOVATION ?

• Le modèle global s’adresse aux produits et aux services délivrés aux clients, aux processus et aux organisations et au fonctionnement opérationnel des entités.

• Un dossier de synthèse est produit à chaque jalon de la démarche, rassemblant les idées-clé produites par les groupes de travail et structurées pour le comité de pilotage à chaque point de décision.

• Définir et mettre en service des guides simples, concrets, opérationnels et auto-formateurs sur l’innovation, destinés à toutes les parties prenantes du projet innovant

QUELS SONT LES BÉNÉFICES ATTENDUS ?

• Une démarche personnalisée prenant en compte les exigences d’innovation, le secteur d’activité, la complexité du sujet à traiter, le degré de maturité de l’organisation en recherchant l’implication et l’adhésion des parties prenantes du projet innovant.

• Un couple de méthode de gestion de l’innovation et les outils associés en cloud computing comme base de connaissance innovante et de référentiels, gestion des compétences et forums autour des projets innovants

• Un plan de déploiement adapté au contexte et au périmètre est établi et validé, qui comprend les actions suivantes :
– Promotion
– Communication interne et externe,
– Sensibilisation et Formation,
– Assistance aux projets pilotes,
– Organisation du retour d’expérience et mise à hauteur du cadre de référence innovant.

Michel Prié, PDG du cabinet de conseil Césys (cesys.fr)

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Avez-vous un plan pour innover dans votre entreprise ?
Dans quels domaines auriez-vous besoin d’être innovant ?
Vous pouvez réagir en laissant en commentaire.

Tags :
Cette entrée a été publiée le mardi 25 février2020 à 10 h 00 min, et rangée dans Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 665 fois

Aucune réponse

Laisser un commentaire