Etes-vous un manager « politique » ?   19 septembre 2011

On reconnaît un véritable « politique » à sa capacité d’assumer le pouvoir pour assurer la vie et la défense d’un groupe.
Le « politique » offre à celui-ci une vision mobilisatrice de son avenir et donne un sens à la vie communautaire.

Cette capacité n’est pas l’apanage des seuls hommes politiques et tout dirigeant doit savoir parfois en disposer.
Voici ses caractéristiques :

1. Le « politique » reste le capitaine de son navire en dépit de toutes les attaques dont il fait l’objet.

2. Il sait recadrer les faits en fonction d’une perspective mobilisatrice.

3. Il a une vision forte de l’avenir du groupe et sait la faire partager.

4. Il a un sens aigu des rapports de force.

5. Il sait négocier avec plus fort que lui.

6. Il gère au mieux les ressources du groupe.

7. Il a une conscience aiguë de ses pouvoirs souverains et sait en user.

8. Il a l’intelligence des situations et sait discerner les opportunités.

9. Il fait ce qu’il dit, mais ne se sent pas obligé de dire ce qu’il fait.

10. Il sait prendre le pouvoir, le quitter et le transmettre.

11. Il sait effectuer les gestes symboliques.

12. Tout entier tendu vers sa vision, il gère son temps en fonction de celle-ci, avec opiniâtreté.

François Delivré
Retrouvez François Delivré sur http://www.brefs.info

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Avez-vous ces qualités, ou comment pouvez-vous les développer ?

Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Tags : , , ,
Cette entrée a été publiée le lundi 19 septembre2011 à 19 h 07 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 4 750 fois

4 réponses

26 septembre 2011 à 18 h 39 min
flory écrit :

bref, …superman 🙂
la posture du politique tend inévitablement vers celle du sage, d’un homme qui est « maitre de son destin et capitaine de son âme »…c’est à la fois une posture et une vocation. En cela, elle part de « l’intérieur » et rayonne…Mais elle doit aussi faire appel à beaucoup de qualité…et donc les formation de leadership peuvent certainement accélérer le processus…mais elles ne suffiront pas car l’engagement personnel doit être vécu et générer par soi-même.

Merci
bien à vous

19 octobre 2011 à 3 h 43 min
Yves de Montbron écrit :

Merci pour ce commentaire.
Vous semblez un peu cynique ou désabusé…
Je pense sincèrement que chacun de nous peut développer ces qualités et son leadership, par un lent travail sur soi.
Bien amicalement,
Yves de Montbron

12 novembre 2011 à 12 h 38 min
MARCEL NIZON écrit :

J’ai essayé de lister vos 10 commandements aux deux responsables politique qui viennent sous la contrainte de quitter leur place en grèce et italie , moins de 5 critères peuvent leur être reconnus, l’addiction au pouvoir doit parfois modifier vos critères rationnel !
Marcel NIZON

12 novembre 2011 à 20 h 33 min
Yves de Montbron écrit :

Bonjour et merci pour cette intervention en lien avec l’actualité.
Lorsqu’on parle de manager « politique » c’est au sens stratégique, pas au sens « politicien ».
Mais votre remarque est pertinente.
Bien amicalement.

Laisser un commentaire