Vous êtes un héros   4 octobre 2010

Tôt ou tard, chacun d’entre nous reçoit un mystérieux appel dont l’origine varie selon les circonstances : épreuve physique ou morale, défi à relever, création à oser.
Y répondre nécessite d’entreprendre un long voyage, celui qui nous permet d’accomplir pleinement notre vie.
C’est une véritable démarche héroïque à laquelle nous sommes alors conviés.

Nous sommes seul à décider du voyage. Face à notre quête, l’entourage ressent en effet le plus souvent de la peur et de l’incrédulité, même si nous rencontrons des alliés de place en place.

Mais l’appel est si fort que, rompant avec leur ancienne façon de vivre, certains décident d’y répondre. Epreuve après épreuve, le héros qui s’éveille en eux s’aguerrit, apprend, progresse.

Un jour vient où il (elle) pense être enfin parvenu au terme et c’est alors que les démons redoublent d’efforts, faisant douter le héros du sens même de l’entreprise. Il lui faudra, dans une ultime épreuve, demeurer inflexible sur le cœur de sa quête tout en acceptant qu’elle s’entache de contingences.

Certains sont héros de l’ombre, et d’autres sont héros de la lumière. Les premiers restent inconnus, mais la valeur de leur démarche n’en est pas moins grande. Elle donne son tout son sens à leur vie (ou à leur mort).

Nous sommes tous appelés à être des héros. Peut-être l’êtes-vous ou l’avez-vous été.
De quoi ? Cherchez-le ardemment, puis prenez le chemin avec détermination.
Et ne craignez pas de manquer votre heure : lorsque le moment sera venu, vous saurez.

François Delivré
Retrouvez François Delivré sur http://www.brefs.info

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Dans votre vie, où est le héros ?

Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Tags : ,
Cette entrée a été publiée le lundi 4 octobre2010 à 10 h 38 min, et rangée dans Auto-management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 2 645 fois

2 réponses

12 février 2011 à 12 h 14 min
Coloquinte écrit :

Avec quelques exemples, ce texte aurait été plus clair. Là, ça ressemble aux mantras sur PowerPoint qui se baladent sur le net…

13 février 2011 à 13 h 02 min
François Delivré écrit :

Remarque pertinente.
Qui pourrais-je donner comme exemples ? Des connus comme de Gaulle en juin 40 ou comme François d’Assise à 20 ans ? Ou des inconnus comme cette femme rencontrée cette semaine, agent immobilier de talent et qui a dit à son mari il y a cinq ans : « nous gagnons de l’argent mais je suis en train de rater ma vie, je vais changer » … et qui a changé. Ou comme moi-même qui ai quitté en 1990 mon statut confortable d’ingénieur pour changer radicalement de métier.
Mais ce serait un piège. Car aucun de ces chemins n’est imitable et c’est là le plus difficile : saisir le moment juste, trouver notre propre chemin, affronter notre peur de l’inconnu, choisir et inventer.
Amicalement.

Laisser un commentaire