Quelle est votre valeur ?   25 mars 2011

Un conférencier commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 100 euros tout neuf.
Il demande aux gens : « Qui aimerait avoir ce billet ? »

Les mains commencent à se lever, alors il dit :
« Je vais donner ce billet de 100 euros à l’un d’entre vous, mais avant laissez-moi faire quelque chose avec. »

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande : « Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »
Les mains continuent à se lever.

« Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ? » Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant et le recouvrant des poussières du plancher.

Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir ce billet ? »
Évidemment, les mains continuent de se lever !

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon… Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 100 euros.

Alors pensez à vous. Plusieurs fois dans votre vie, vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les événements. Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous estiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on a réussi ou pas. Vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs, car votre valeur intrinsèque est intacte. »

Gardez toujours cela à l’esprit : votre valeur personnelle est inaltérable. Ne la laissez pas être flétrie par les jugements des uns ou des autres, fussent-ils vos supérieurs hiérarchiques ou des personnages « haut placés ».

De même, si vous êtes un manager, un dirigeant, un chef, respectez et valorisez les gens qui vous entourent, même s’ils commettent des erreurs, comme des billets de 100 euros… même froissés.

Yves de Montbron,
d’après une histoire circulant sur internet

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Croyez-vous à votre valeur intrinsèque contre vents et marées ?
Comment montrez-vous à vos collaborateurs qu’ils ont de la valeur à vos yeux ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire », plus bas :

Tags : , ,
Cette entrée a été publiée le vendredi 25 mars2011 à 17 h 37 min, et rangée dans Auto-management, Management, Motivation. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 5 148 fois

10 réponses

7 avril 2011 à 11 h 45 min
Soumaya Alami écrit :

Bonjour M. Montbron
C’est un excellent article et une excellente démonstration.
Il est vrai aussi que notre valeur personnelle est inaltérable. Elle est infaillible même si des jugements des uns ou des autres ou encore de nos supérieurs hiérarchiques venaient à la déstabiliser. Mais encore faut-il connaitre sa VRAIE valeur. C’est là la vraie question.L’orgueil pourrait la fausser
Merci
Soumaya

7 avril 2011 à 13 h 01 min
Yves de Montbron écrit :

Bonjour Soumaya et merci pour cette intéressante question…
Votre valeur est immense. Songez seulement que sur notre planète Terre, depuis que l’Homme est apparu, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais plus une personne telle que vous, avec votre visage, vos yeux, votre caractère, vos goûts, votre histoire… Vous êtes un exemplaire unique.
Nous sommes 6 (bientôt 7) milliards de personnes, et aucune n’est identique aux autres, chacun est une pépite unique.
Rien que cela devrait vous donner une idée de votre valeur.
Plus prosaïquement, en entreprise, votre valeur est liée à vos talents, votre expérience, vos réussites, et plus encore, à votre potentiel qui est immense si vous le laissez s’épanouir.
Bien amicalement,
Yves

8 avril 2011 à 2 h 43 min
Alain écrit :

C’est un bel ice-breaker pour démarrer un exposé ! Merci Yves.
Je pense que ceci pourrait utilement être rappelé aux protagonistes (évaluateur/évalué) d’un entretien d’évaluation ou d’une session de feed-back à 360° : le manager a le droit, le devoir, même, de donner son feed-back sur le comportement et les performances de ses collaborateurs, pas sur leur personne même ! On évalue le produit (=résultat, performance) et pas le producteur (individu)

9 avril 2011 à 0 h 48 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Alain pour ce commentaire très pertinent.
Une évaluation est une étape importante dans la vie et la motivation d’un collaborateur. Il très dangereux de porter un jugement sur la personne même.
J’aime beaucoup cette formule américaine dont nous devrions nous inspirer plus souvent : « hard on the problem, soft on the people« . 😉

10 avril 2011 à 9 h 44 min
José écrit :

Bonjour Yves
J’aime bcp votre site , merci de me donner toutes les possobiltés d’abonnement, et comment je ferai pour le reglement sachant que je suis au Maroc.
J’en profite aussi pour vous demander de m’envoyer davantage de Ice Breaker, j’ai bcp aimé celui de la valeur intrinseque, je vais commencer ma prochaine reunion avec cette demonstration. Merci Bcp
José

10 avril 2011 à 11 h 40 min
Yves de Montbron écrit :

Merci José, je suis heureux que ce blog consacré au management et à la motivation vous aide.
C’est précisément son objectif.
N’hésitez pas à le faire connaitre autour de vous grâce à la page « amis ».
Bien amicalement,
Yves de Montbron

11 avril 2011 à 15 h 33 min
FAVER Olivier écrit :

C’est encore une fois excellent et pertinent !
Le management est un art, il ne s’apprend pas à l’école…qu’en pensez-vous ? 😉

11 avril 2011 à 16 h 25 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Olivier !
« Le management, c’est une discipline »
                                             Noël Goutard

21 septembre 2011 à 5 h 20 min
Dany écrit :

Bonjour Yves,

Je dis souvent que nous sommes tous propriétaires d’une belle entreprise dans laquelle nous devons investir afin de lui donner de la valeur et cette entreprise est NOUS! J’ai d’ailleurs publié un article afin d’aider les managers à découvrir leurs forces dominantes: http://le-manager-urbain.com/mes-forces-dominantes/
Je viens de découvrir votre blog et félicitations pour votre contenu de qualité.

24 septembre 2011 à 11 h 23 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Dany pour ce commentaire illustré.
Bob Aubrey avait publié il y a quelques années ce petit livre : « L’entreprise de soi » qui développe cette idée que chacun de nous est le premier responsable de ses réussites, en s’appuyant sur ses propres ressources.
Bien amicalement,
Yves

Laisser un commentaire