Le management et l’optimisme   30 mars 2016

optimisme-chef-entrepriseEn entreprise, le manager a une mission d’optimisme envers ses équipes, en vue de créer un climat propice à l’accomplissement de soi et aux performances.

Pourquoi l’optimisme est une valeur clé à développer ?

C’est l’expression de la santé mentale positive de votre équipe et de votre entreprise en cette période morose et incertaine, enfin cette vision pessimiste… Bien que réelle et économique, l’ancrage négatif dans « la crise » est aussi une croyance limitante.

L’optimisme est philosophie positive, une bataille permanente contre le pessimisme et la fatalité, une obligation de jeu que je me donne pour la vie et que je distille dans tous mes programmes de formation, d’enseignement dans les grandes écoles ou en conférence.

Dans mes formations, je vois certains stagiaires arriver avec l’envie de travailler leur optimisme, quelques-uns sont déjà optimistes de nature et dynamisent le groupe, et les autres peuvent avoir des résistances, alors le bras de fer pessimisme/optimisme commence…

Il n’y a pas d’âge pour ce type de contrôle… Il y a surtout des croyances et des peurs à la base du pessimisme, une attitude passive ou négative, un comportement râleur, rigide, généralisateur et résistant à l’apprentissage de soi.

Former sur la compétence et agir en même temps sur l’optimisme est une mission de haut niveau de leadership, d’affirmation et d’humour. Si l’optimisme est entretenu en permanence, tout est plus accessible : compétence, transmission du savoir, changement, défis et projets ambitieux, motivation, communication, développement personnel, bonheur !

L’optimisme gagne à force d’énergie positive, les personnes résistantes en sont reconnaissantes et admettent les pièges dans lesquels elles tombent quel que soit leur niveau dans l’entreprise. Cette pensée positive est la seule possibilité de dépasser les difficultés et la pression, au niveau collectif et au niveau individuel.

La méthode Coué pessimiste fonctionne aussi…

En période de crise, les entreprises rationnalisent les coûts, le gouvernement cherche à combler les dettes, alors que toute la dynamique vient de la confiance, de l’optimisme et du moral !

Le cercle anxiogène s’amorce de la façon suivant : déclaration du constat de crise, annonce publique, panique, perte de confiance, rationalisation, peur, protection de la zone de confort, rigidité des stratégies et des comportements, process appliqués de façon homogène, efforts individualistes parfois surdimensionnés pour garder ses acquis…

Quand votre entreprise mesure la croissance par les indicateurs de la bourse, des chiffres et des risques psycho-sociaux, quel est le moral de vos troupes ? Les dirigeants ont-ils fait un audit de la motivation ?

Pour anecdote, en développement personnel, je raconte ces deux histoires réelles : « Des personnes ont été retrouvées mortes de froid dans une chambre froide, avec des engelures visibles… Sauf qu’il s’est avéré que le système de refroidissement était en panne et que la température était de 19° ». « A contrario, une mère et son enfant ont été retrouvés vivants sur un radeau après 10 jours de survie, alors qu’ils avaient peu de chance de s’en sortir sans nourriture… »

Et si vous développiez l’optimisme ?

Moteur de la motivation et d’un bien-être mental de vos équipes. Impacté par la pression actuelle, avez- vous réussi à garder intact votre optimisme, sinon que faîtes-vous pour le développer ?

L’optimisme développe le leadership positif basé sur la confiance, le lâcher prise par rapport aux indicateurs anxiogènes, une empathie et une écoute permanente, incarnées par un dirigeant ou manager, optimiste, lui-même, ou en tout cas qui y travaille, car c’est un développement personnel quotidien ! Ce qui implique que ce manager évolue au niveau comportemental pour améliorer son leadership et son mode de management.

Une équipe optimiste est une équipe confiante, productive, souriante, qui communique, qui sait prendre des décisions, anticiper, agir dans l’instant, gérer la pression et avoir des moments de détente, faire face à l’incertitude, qui se retrouve avec plaisir et pas seulement à travers les réseaux sociaux d’entreprise.

Une personne optimiste transforme l’échec en expérience, la contrainte en opportunité, le doute en réflexion, le problème en solutions et développe naturellement son estime de lui et celle des autres…

A quoi repérer un déficit d’optimisme dans vos équipes ?
– Manque ou perte de confiance
– Peur de l’incertitude
– Manque de bienveillance
– Problèmes ressentis dans le management
– Manque de reconnaissance
– Rumeurs non fondées alimentées par les peurs et le malaise
– Mental des équipes défaillant
– Manque de créativité
– Communication défaillante, interprétations, déni…
– Changements subis
– Pas de moments de complicité en équipe avec le manager
– Déficit global de la confiance altéré par les messages internes négatifs
– Vision à court terme
– Fatalisme
– La vision pessimiste du verre à moitié vide,

Qu’observe-t-on au sein d’une équipe optimiste ?
– Equipe en mouvement
– Bienveillance
– Intuition et spontanéité
– Reconnaissance
– Motivation
– Management reconnu et apprécié
– Bonne humeur
– Confiance
– Optimisme qui l’emporte sur le pessimisme
– Créativité
– Orienté « solution » plutôt que « problème »
– Créativité
– Ecoute et empathie
– Bonne communication y compris dans les situations tendues
– Initiatives et projets
– Innovation
– Confiance face à l’incertitude

Développer l’optimisme de votre équipe

L’optimisme au sein de l’équipe, osez le décider et mettre en place une stratégie, même si vous ne prononcez jamais le mot bonheur, pourtant l’optimisme est le moteur du dépassement, de l’épanouissement et du bien-être… Il sera palpable et impactera vos résultats, vous devrez ensuite expliquer votre succès en interne !

Comment faire ?
– L’entraîner régulièrement, au niveau du manager et de l’équipe : ateliers, conférences et formations, pour développer la confiance, la cohésion, la communication positive et les compétences métier
– Se poser et prendre du recul pour développer l’optimisme : séminaire de cohésion développant une démarche positive et coopérative
– Transposer les problèmes en solutions
– Développer son leadership et son enthousiasme, se faire accompagner
– Préférer les actions régulières aux actions « pompier »
– Développer la spontanéité et le lâcher-prise pour sortir du « contrôle »
– Oser la stratégie de l’optimisme,
– Communiquer, s’affirmer et développer l’esprit d’initiatives
– Féliciter et récompenser ses équipes
– Retrouver du plaisir et de la coopération

Avec mon équipe et à travers nos méthodes pédagogiques expérientielles créatives (improvisation, musique et peinture), nous facilitons et entraînons la cohésion, l’accompagnement au changement, la créativité qui permet d’innover, tout en développant les compétences métier (vente, négociation, management, leadership, assertivité, efficacité professionnelle…).

Sylvaine Messica, consultante, coach et conférencière

Source : http://www.enhautdelaffiche.fr/userfiles/file/Manager_l_optimisme.pdf

 

PS : Si vous souhaitez perfectionner votre management, téléchargez « Managez efficacement votre équipe, motivez durablement vos collaborateurs » de Philippe Gabilliet et Yves de Montbron.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Cette entrée a été publiée le mercredi 30 mars2016 à 9 h 24 min, et rangée dans Management, Motivation. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 2 650 fois

Une réponse

10 novembre 2016 à 23 h 13 min
Pascal écrit :

L’optimisme, le sourire, la posture avenante sont primordiales dans les relations dans l’entreprise et encore plus dans le management, hiérarchique ou de projet.
L’optimisme est contagieux. L’optimisme crée la motivation. La motivation entraîne la performance !

Laisser un commentaire