Le courage managérial   18 décembre 2011

Dans la vie d’un manager, il existe des moments faciles et amusants, et d’autres moments difficiles et pénibles auxquels nous devons faire face avec courage.

Ce qui est facile, ce sont les bons moments en équipe, les objectifs atteints, les réussites célébrées collectivement, les félicitations, les distributions de récompenses. Ces instants font le miel du manager.

Mais il y aussi des étapes difficiles, ardues, des moments qu’on repousse ou qu’on cherche à éviter, pensant lâchement que la situation va s’améliorer d’elle-même. Ou en se trouvant de bonnes justification pour ne rien faire (« avec tout le travail que j’ai en retard…« )

Quels sont ces moment difficiles ? Par exemple quand l’équipe est démobilisée, qu’elle traîne les pieds, qu’elle a perdu son énergie et qu’il faut lui redonner du souffle.
Ou lorsqu’il faut recadrer, voire réprimander un collaborateur dont le comportement hors jeu met en péril l’équipe, le projet ou le client.
Ou bien lorsqu’un vent de fronde se lève, des revendications s’expriment, une révolte sourd.

C’est dans ces moments-là que le manager positif fait la différence : au lieu de l’éviter, il aborde avec courage la situation et en fait une occasion de progrès, de remotivation, de création d’énergie.

Le courage managérial, c’est prendre le taureau par les cornes, aborder positivement la situation au lieu de l’éviter, faire face au lieu de fuir, parler au lieu de rester silencieux, agir au lieu de subir.

Ce courage managérial est la marque du vrai manager, celui qui dirige, entraîne, anime positivement son équipe.
Et ses collaborateurs s’en rendent compte. Ils savent qu’ils ont avec eux un vrai leader.

Yves de Montbron

PS : Si vous ne l’avez pas encore, téléchargez le guide pratique « Les 5 secrets du manager motivant » sur www.manager-motiver.com.
Il est gratuit.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Comment agissez-vous face aux situations difficiles ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire », plus bas :

Tags : , ,
Cette entrée a été publiée le dimanche 18 décembre2011 à 11 h 05 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 5 656 fois

4 réponses

16 janvier 2012 à 11 h 50 min
Thiébaut écrit :

Bonjour,

Dans le secteur de la formation professionnelle, j’ai dû manager des actions de restructuration / développement.

Parmi les variables que je retiens désormais fort distinctement… c’est le potentiel d’évolution d’un environnement humain, établi en amont, à partir d’un diagnostic de type qualitatif.

Travailler avec les acteurs sur le terrain (accompagnement au changement, management stratégique,…), sans aucun doute…

Mais en ayant à l’esprit la marge de changement sur laquelle je pourrais compter et avec laquelle je vais travailler… Ni… moins, ni plus !

Bien cordialement.

16 janvier 2012 à 12 h 25 min
Yves de Montbron écrit :

Merci pour ce commentaire argumenté. Restructurations et redéploiements sont de bonnes occasions de faire preuve de courage managérial.

30 janvier 2012 à 12 h 20 min
dorothy écrit :

merci pour cet article, qui, à la lecture,nous fait nous rendre compte que c’est cela le métier: le positif et le négatif, et celà sans compter avec la gestion des clients qui est délicate.
je voudrais savoir quel est l’équilibre du Manager?

30 janvier 2012 à 12 h 29 min
Yves de Montbron écrit :

Pour moi, l’équilibre du manager se trouve dans l’équilibre entre les moments difficiles et les moments positifs, enrichissants.
Le manager positif se nourrit de ces moments ressourçants.
Bonne journée
Yves de Montbron

Laisser un commentaire