La fin d’un monde est imminente   23 juin 2012

Un article de Marc Halévy, prospectiviste.

La logique socioéconomique de la Modernité touche à sa fin imminente sous la pression conjointe de deux ruptures irréversibles :

– L’installation définitive d’une logique globale de pénurie généralisée sur toutes les ressources naturelles et la flambée subséquente de leurs prix,

– et l’écroulement du système financier mondial face à une décroissance globale de l’économie réelle qui rend intenables les Himalayas de promesses délirantes et de fuite en avant de la finance spéculative.

Cela entraîne :

– L’effondrement des Etats-Unis (et à leur suite celui du Royaume-Uni et du Japon), incapables de résister à une logique de pénurie et gangrenés à cœur par une finance spéculative létale ne pouvant plus masquer l’incurie de leur économie réelle.

– L’embrasement et la désintégration du monde arabo-musulman dont le pétrole assurait seul la puissance financière et subversive.

– L’ébranlement majeur de la Chine dont l’économie s’affaiblit de jour en jour face aux dislocations et pénuries internes, et face à l’anéantissement de ses réserves financières en dollars américains.

– L’indispensable accélération de l’intégration européenne, le renforcement – par l’économie réelle et non par des pratiques d’endettement, de planche à billets ou de délires keynésiens – de l’Euro comme monnaie de référence, et la neutralité globale et distante de l’Europe unie face aux conflits locaux relevant des USA, de la Russie et de la Chine.

L’avenir de l’Europe est en Europe.
Laissons les USA, la Chine et la Russie s’étriper sur les champs de bataille du paradigme défunt et la vaine conquête de ressources déclinantes (le pétrole en premier).

Aujourd’hui, seule l’Europe est capable d’inventer et de construire le nouveau paradigme.
Ce nouveau paradigme en émergence implique la mise en œuvre de quatre mutations essentielles et vitales :

– La décroissance démographique et la pratique généralisée de la frugalité, notamment par le passage d’une économie de masse visant les prix les plus bas à une économie de niches visant l’utilité la plus haute,

– La refondation de toutes les stratégies économiques et sociétales sur le développement des patrimoines immatériels, en visant une société des intelligences, des talents, des savoir-faire et des compétences,

– Le démantèlement de toutes les structures pyramidales et hiérarchiques (y compris les Etats nationaux et autres usines à gaz) et la généralisation des pratiques de fonctionnement en réseaux,

– L’abolition, par l’éducation, des « valeurs » modernistes de l’avoir et du paraître, pour un développement de l’éthique, de l’intériorité et des spiritualités.

Nous n’avons plus le choix.
Que chacun prenne ses responsabilités.

Marc Halévy.

Pour décrypter le monde à venir, téléchargez les derniers ouvrages de Marc Halévy :
Noétique, vers la société de l’intelligence
Le grand virage des managers, du management post-industriel au néo-management

Vous y découvrirez des perspectives positives passionnantes. À lire d’urgence !

 

Tags : , ,
Cette entrée a été publiée le samedi 23 juin2012 à 12 h 00 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 9 333 fois

2 réponses

25 juin 2012 à 19 h 09 min
FAVER Olivier écrit :

Tout simplement excellent, comme d’habitude…
Prolongement : http://prospective-vivredemain.com/2012/06/25/pour-une-autre-gouvernance/

30 juillet 2012 à 15 h 11 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Olivier.
Marc Halévy a une longueur d’avance…

Laisser un commentaire