Je motive, tu motives, nous motivons…   25 mars 2015

AgesLes leviers de motivation évoluent selon l’âge

Qu’est-ce qui motive les salariés au travail ?
Les approches traditionnelles pour répondre à cette question ont atteint leurs limites. Il faut désormais prendre en compte l’investissement personnel , qui varie en fonction de l’âge du salarié, dans trois registres : les obligations, les initiatives et les aspirations.

Pour aller plus loin dans ce sujet, Fabienne Autier , professeure-chercheuse en GRH, responsable du département Management, Droit et Ressources Humaines à EM LYON Business School, nous livre quelques clés d’ une nouvelle démarche réexplorant la dynamique et l’impact de l’âge sur ces différentes questions .

Comment susciter la motivation des individus au travail ?

Les réponses classiques sont notoires : le contrôle, la sanction, l’incitation et l’enrichissement du contenu du travail. Mais ces approches sont en partie dépassées. Dans la lignée des travaux initiés par le psychologue américain Abraham Maslow, l’idée est de proposer une nouvelle grille de lecture.

Quand un individu s’engage dans une relation d’emploi, il est tenu à des obligations, celles prescrites notamment dans le contrat de travail ou la lettre de mission. Leur réalisation donne le sentiment d’ appartenir à un collectif de travail et, de ce point de vue, nourrit notre besoin de sécurité et d’appartenance .

Les initiatives elles, procèdent de la réalisation de nos attentes internes . Elles peuvent être personnelles – améliorer son espace de travail, prendre du temps pour un déjeuner de travail avec un collègue – ou organisationnelles : proposer un projet d’amélioration ou de nouveau produit, améliorer les conditions de travail de ses collaborateurs…

Quant aux aspirations , elles relèvent de ce que l’on aspire à être, à devenir. L’atteinte de ces aspirations procure un sentiment de réalisation de soit et donne du sens au travail .

Ces effets sur l’âge des individus

Pour les jeunes et les personnes en début de carrière – jusqu’à 35 ans environ – la place centrale des obligations ne pose pas de problème, dès lors que la réussite de leur prise en charge se double d’une progression de salaire et/ou hiérarchique.

En revanche, pour un individu en fin de carrière, la surreprésentation des obligations est un facteur de démotivation. Et ce sont davantage les initiatives puis les aspirations, ces activités qui produisent du sens et un goût du dépassement, qui sont sources de motivation.

Et vous, comment gérez-vous la motivation dans vos équipes ?
Quelle place réservez-vous à l’innovation, à la prise d’initiative ?
Partagez vos expériences dans les commentaires .

Sources : Entreprises & Carrières – 12/18 Avril 2011

PS : Si vous souhaitez perfectionner votre management, téléchargez « « Managez efficacement votre équipe, motivez durablement vos collaborateurs » de Philippe Gabilliet et Yves de Montbron.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Cette entrée a été publiée le mercredi 25 mars2015 à 18 h 00 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 2 631 fois

Aucune réponse

Laisser un commentaire