Comment associer excellence et changement   4 février 2010

Selon Thomas Peters qui fut longtemps un gourou très sollicité en matière d’organisation et de management aux Etats-Unis, «Il n’y a pas d’entreprise excellente», seulement une capacité de réussite fondée sur la qualité, le service et la réactivité face au marché.

Co-auteur de la fameuse grille des «7 S» de McKinsey qui fut longtemps utilisée par les grandes firmes de conseil en matière d’analyse des organisations, il suggère que le succès durable des entreprises repose principalement sur les hommes, leur enthousiasme et leurs compétences.
Pour cela, il faut «Libérer l’entreprise de la tyrannie des petits comptables à courte vue», une critique directe contre l’organisation bureaucratique héritée de Max Weber et du management scientifique de Taylor.

Bien qu’auteur d’un livre à succès intitulé « Le Prix de l’Excellence » paru dans les années 80, qui soulignait l’importance pour l’entreprise de bien utiliser ses salariés, ses clients et l’action opportune, il intègre également au fil des années la nécessité du changement maîtrisé.

Dans un de ses livres paru en 1987, Le Chaos Management, toujours d’actualité, il prône un modèle d’entreprise souple et réactive avec des structures plates (avec peu de niveaux hiérarchiques) et de petites unités autonomes et responsables capables de «sentir» les besoins du client et d’y répondre très rapidement. En fait, selon ce surdoué de la pensée managériale, le secret de l’efficacité organisationnelle consiste à la fois dans la recherche de l’excellence mais aussi dans la capacité de s’adapter au changement.

Pour cela, chaque entreprise doit choisir un système, n’importe lequel parmi ceux proposés dans la grille «7S», et s’obliger à le mettre en place avec constance, agilité, plasticité et rigueur !

Les «7S» de McKinsey en matière d’efficacité organisationnelle :

• Style (Style de management) : Quel est le comportement des managers ?

• Staff (Personnel) : Comment l’entreprise développe-t-elle le potentiel de ses salariés ?

• Systems (Procédures formelles et informelles) : Quels sont les processus et flux d’information qui permettent à l’organisation de fonctionner ?

• Strategy (Stratégie) : Quels sont les programmes d’action et comment tiennent-ils compte des évolutions de l’environnement à moyen et long terme ?

• Structure (Structure) : Comment les activités sont-elles organisées ?

• Skills (Compétences) : Quels sont les points forts, les compétences distinctives de l’organisation ?

• Shared Values (Valeurs partagées) : Les personnes dans l’organisation ont-elles une vision commune de leur avenir et partagent-elles une éthique ?

Cet article provient du « Journal des Professionnels« 

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quel système de management avez-vous développé dans votre entreprise ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Tags : , ,
Cette entrée a été publiée le Jeudi 4 février2010 à 20 h 09 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 728 fois

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Je souhaite être averti des commentaires à venir.