Le « contre-leader »   18 octobre 2010

Phénomène quasi inévitable du développement d’un groupe, l’apparition du contre-leader est souvent mal vécue… par le chef en titre.

Le contre-leader est celui qui cristallise les premières frustrations du groupe, en osant contester l’autorité. Son émergence est, paradoxalement, un signe de santé du groupe.

En effet, si l’épreuve est surmontée, les membres constatent qu’il leur est possible d’exprimer un désaccord, et ils peuvent alors s’autoriser à dépasser l’état initial de dépendance par rapport à l’autorité pour entamer un chemin d’autonomie, générateur à terme de synergie.

Plus subtilement, le contre-leadership est aussi un aspect de dynamique du groupe.
La façon dont le chef en titre y fait face est en effet pour le groupe une façon de le tester : est-il solide ? Si l’autorité sait maîtriser le phénomène, c’est alors tout le groupe qui s’en trouve raffermi.

Malheureux groupe, par contre, si le chef ne fait pas face ! S’il écrase le contre-leader, le groupe entre dans une soumission apeurée ; Mais pire est le cas dans lequel le chef se laisse dévorer, car le groupe est alors déboussolé (le contre-leader n’ayant en fait aucune envie de prendre la place).

Comment gérer le contre-leadership ? Eh bien en s’appuyant dessus !
Il s’agit de montrer, par la maîtrise du processus, que l’opposition est permise sans pour autant que le chef en titre s’en trouve abattu.
Une solution élégante est donc de renvoyer au groupe les critiques du contre-leader : « Vous tous, qu’en pensez-vous ? »
La plupart du temps, le groupe est partagé et ce débat suffit à désamorcer le contre-leadership. Plus rarement, il est unanime dans la critique, ce qui signifie que le groupe traverse une crise que son chef n’avait pas perçue. À lui de tirer parti de cette épreuve pour effectuer les changements nécessaires.

François Delivré
Retrouvez François Delivré sur http://www.brefs.info

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Comment gérez-vous les contre-leaders ?

Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Tags : , ,
Cette entrée a été publiée le lundi 18 octobre2010 à 12 h 08 min, et rangée dans Management. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.
   Article lu 10 708 fois

5 réponses

28 octobre 2010 à 15 h 32 min
BON écrit :

Bonjour,

Le contre leadership, est une réaction logique à mon sens, plus ou moins marquée selon le contexte de travail, la qualité des relations humaines, et la motivation de chaque acteur de l’équipe.

Il existe une formule de compensation des actions de contre leadership. Elle s’appelle le coaching. En effet le coach de par sa neutralité permet l’acceptation d’un contre leadership (ou contre leader), d’en prendre conscience à sa juste mesure, et d’en retirer les bienfaits, dans le respect des caractéristiques et place de chacun (dont le leader). Plutôt qu’une contrainte ou un frein, ce phénomène devient un levier et renforce la place et l’effet du leader dans l’esprit du groupe. Le leader devient progressivement autonome dans son art de manager humain.

Bien cordialement
Olivier BON
Coach

28 octobre 2010 à 20 h 10 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Olivier pour ce commentaire plein de bon sens.
Ce n’est sans doute pas pas un hasard si cet article a été écrit par un coach… comme vous.

1 novembre 2010 à 16 h 29 min
Alain Dogniaux écrit :

Le leader véritable sait non seulement accepter, mais aussi approuver voire susciter délibérémentl’émergence d’un contre-leader, ceci permettant de mieux valoriser le potentiel du groupe en maximisant les synergies et en élargissant le champ des rôles, des contributions et donc des réalisations du groupe.

1 novembre 2010 à 16 h 30 min
Yves de Montbron écrit :

Merci Alain.
Comme vous le dites, ce n’est pas facile à accepter.
Mais c’est la marque d’un vrai leader.

11 septembre 2011 à 22 h 40 min
Mailhol écrit :

Bonjour,
La question « Vous tous, qu’en pensez-vous ? » est une très bonne astuce, j’en ai déjà fait face plusieurs fois.

Laisser un commentaire